Livres à lire : l'homoparentalité

Choisir la paternité gay

Martine Gross

L'originalité de cette recherche est d'explorer les motivations, le parcours, le vécu d'hommes devenus pères (ou désireux de le devenir) dans un contexte homoparental. Beaucoup se sont tournés vers la coparentalité. Quelques-uns vers l'adoption. En choisissant la gestation pour autrui, ils se trouvent confrontés à des questions totalement inédites. Fondé sur les témoignages de ces nouveaux pères recueillis lors de longs entretiens, l'ouvrage rend compte de la partition originale qu'ils ont en partie improvisée, repensée au long du parcours, parfois réévaluée avec l'arrivée de l'enfant. 
Ces parents hors norme interrogent la société sur la parenté, la parentalité, la place du lien biologique dans l'enfantement, la diversité des projets parentaux, la démultiplication des modalités d'enfantement, le " vivre ensemble " dans un monde marqué du sceau de la parenté plurielle.

 

Biographie de Martine Gross

Martine Gross est ingénieure de recherche en sciences sociales au CEIFR (CNRS). Ses recherches ont notamment porté sur les relations intergénérationnelles, la transmission des identités religieuses, la désignation des liens dans les familles homoparentales, le désir d'enfant chez les gays et les lesbiennes.

Corps en miettes

Agacinski Sylviane 

Revue de presse

La révision des lois de bioéthique de 2004 approche, avec son lot de controverses sur les principes qui doivent gouverner notre approche des sciences du vivant. La philosophe Sylviane Agacinski apporte sa pierre à ces débats, qui se concluront en 2010 par un texte de loi, en rédigeant un implacable réquisitoire contre les mères porteuses. "L'instrumentalisation du ventre féminin n'est rien d'autre qu'une forme grave d'aliénation qui ne peut trouver un alibi dans une finalité thérapeutique", écrit-elle. Pour Sylviane Agacinski, la gestation pour autrui mène inéluctablement à la marchandisation des corps. (Anne Chemin - Le Monde du 14 mai 2009 )
C'est au nom de la dignité humaine que la philosophe Sylviane Agacinski mène le combat. Déjà Kant avait insisté sur ce point, pierre angulaire de notre morale. La personne humaine n'a pas de prix et c'est un impératif que de respecter sa dignité...Il faut prendre garde que le droit équitable ne meure. Après tout, le nazisme a aussi produit tout l'arsenal juridique propre à imposer, justifier et défendre une soi-disant prééminence biologique et raciale. Voici une charge vigoureuse et salutaire contre la location du ventre féminin. (Alain Rubens - Lire, juin 2009 )

 

Présentation de l'éditeur

Non, la France n'est pas en retard, elle est en avance sur la protection, la loi, de la dignité des personnes et de leur corps. En posant la question des " mères porteuses ", ce livre n'a pas d'autre but que de défendre cette dignité. La femme n'est pas un outil vivant.


Désirs de familles - Homosexualité et parentalité

Serge Portelli, Clélia Richard

Un couple homosexuel peut-il être parent ? Ceux qui s'y opposent voient là une désagrégation de la famille et un risque pour l'équilibre psychologique des enfants. Pourtant, et même si juridiquement ces familles n'existent pas, on estime le nombre d'enfants vivant dans des familles homoparentales entre 200 000 à 300 000. Clélia Richard et Serge Portelli proposent un point très complet sur la question de l'homoparentalité en étudiant tous les aspects (juridique, social, psychologique). 
Ils font le constat d'une discrimination aujourd'hui intolérable et plaident pour une reconnaissance des familles homoparentales. Les familles homoparentales n'existent pas juridiquement : elles n'ont pas droit de se marier, d'adopter, d'exercer l'autorité parentale pour les couples pacsés... Pourquoi cette situation ? Comment les familles le vivent-elles ? Cet état fait est-il compatible avec notre démocratie ? Serge Portelli et Clélia Richard sont d'abord allés à la rencontre d'une vingtaine de couples et de leurs enfants, qui finalement semblent ressembler à toutes les autres familles : Marc, 37 ans, médecin, marié et père de 3 enfants élevé par ses deux mamans qui n'ont jamais évoqué son père. 
Emilie, 5 ans, pour qui "papou", son deuxième papa, c'est "comme une maman". .. Les deux auteurs font ensuite un état des lieux des droits des familles homoparentales puis se penchent ensuite sur les racines des réticences actuelles à la reconnaissance des familles homoparentales : religions, psychanalyse, politique. Ils abordent ensuite la conception de la famille dans un contexte d'évolution générale de la société. 
Après ce tableau très complet, ils concluent à une nécessaire évolution pour une véritable égalité.

 

Biographies

Clélia Richard est avocate Serge Portelli est magistrat, vice-président au tribunal de grande instance de Paris. Il a écrit plusieurs ouvrages sur le droit, la justice et la politique dont Juger (Editions de l'Atelier, 2011).


Deux papas, deux mamans, qu'en penser ? - Débat sur l'homoparentalité

Edwige Antier, Martine Gross

Les enfants qui grandissent dans un foyer homosexuel sont-ils heureux et équilibrés ? Risquent-ils de souffrir du regard de la société, à l'école par exemple ? Cela fait-il une différence pour un enfant d'être élevé par deux hommes ou par deux femmes ? Cet enfant aura-t-il des difficultés à construire son identité sexuelle ? Qu'en est-il aujourd'hui du droit de la famille ? Fortes de leur légitimité et de leur expérience de terrain, Martine Gross et Edwige Antier sont régulièrement sollicitées pour intervenir sur le sujet. Désireuses d'informer le lecteur sur la réalité de ces situations familiales, elles ont décidé d'écrire ce livre. Au cours de ce dialogue, vif et richement documenté, ce sont deux conceptions de la famille qui s'affrontent, deux façons de penser la parentalité, à travers un certain nombre de questions concrètes. À l'heure où l'ouverture du mariage aux homosexuels semble sur le point de rentrer dans les mœurs, mais où l'hostilité à l'adoption par des couples du même sexe reste encore majoritaire dans notre pays, ce livre apporte un éclairage précieux. Signe de l'évolution de notre société, la question de l'homoparentalité est aujourd'hui plus que jamais d'actualité.

 

Biographie d'Edwige Antier

Edwige Antier est médecin pédiatre et auteur de nombreux ouvrages à succès consacrés à la petite enfance. Elle intervient régulièrement dans les médias. Élue UMP à Paris, elle est très engagée dans la protection de l'enfance. Martine Gross est ingénieure de recherche en sciences sociales au CNRS. Spécialiste de la question de l'homoparentalité, elle a publié et dirigé plusieurs ouvrages sur le sujet. Elle est présidente d'honneur de l'Association des parents gays et lesbiens qu'elle a dirigée entre 1999 et 2003.

 


Homoparenté

Jean-Pierre Winter

Le débat actuel sur l'homoparentalité met l'accent sur les aspects éducatifs et affectifs de cette question. Or nul ne doute ni des capacités pédagogiques ni de l'amour que des homosexuels sont à même de mettre au service d'enfants dont ils auraient la charge. Mais, explique Jean-Pierre Winter, psychanalyste, élever un enfant ne suffit pas à l'inscrire dans une filiation. Dire, à l'avenir, qu'un enfant est né d'un parent A et d'un parent B, et non plus d'un père et d'une mère, reviendra à le déposséder, volontairement et a priori, d'une moitié de sa filiation. Il ne s'agira plus, dès lors, d'homoparentalité mais d'homoparenté. Si la loi devait cautionner de tels arrangements généalogiques, les structures de la parenté s'en trouveraient modifiées pour tous. Un psychanalyste est trop averti des souffrances et de l'angoisse que rencontrent ceux qui ont été confrontés à de tels manques de père ou de mère pour ne pas se soucier des conséquences logiques, à long terme, du déni de la dimension hétérosexuelle de la parenté. C'est pourquoi il paraît plus urgent d'y penser que de légiférer.

 


Je veux papa ET maman - "Père-et-mère" congédiés par la loi

Christian Flavigny

Les enfants ont une psychologie propre et des systèmes de pensées qui sont très différents de ceux des adultes. La base de l'identité c'est la filiation. Les liens de filiation sont ceux qui mettent en place les interdits familiaux. (Interdits du meurtre, interdits de l'inceste). Un des grands moteurs de la psychologie de l'enfant est son désir d'être reconnu par ses parents. Le beau parent n'entre pas facilement dans les schémas de l'enfant. 
Donner un statut filiatif au beau parent, n'est pas un lien reconnu par les enfants « tu n'es pas mon père, tu n'es pas ma mère ». Les lois défendues vont à l'encontre de la psychologie des enfants. Pour les enfants la loi va introduire un faux dans les couples. En psychanalyse, le mariage avec quelqu'un d'un autre sexe est un acte fondateur qui arrête le désir de l'inceste, et permet une maturation de chaque membre du couple.

 

Biographie de Christian Flavigny

Pédopsychiatre et psychanalyste, Christian Flavigny dirige le département de Psychanalyse de l’enfant et l’adolescent à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris. Il a consacré de nombreux travaux aux problèmes du développement psychoaffectif de l’enfant et de l’adolescent et aux bases psychologiques de la constitution de la famille (L’infantile, l’enfantin. Les destins de la filiation, PUF, 2011). Il a été auditionné par les commissions parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat, et a participé activement aux forums de bioéthique organisés par le ministère de la Santé. Il a été reçu au ministère de l’Éducation nationale par la commission en charge de définir les mesures à intégrer dans la vie scolaire en vue d’une prise en compte par les adolescents des questions de société.


Les lendemains du mariage gay - Vers la fin du mariage ? Quelle place pour les enfants ?

Véronique Margron, Eric Fassin

Est-il juste d'ouvrir le mariage civil aux personnes de même sexe ? Cette question n'est pas posée dans l'abstraction d'une réflexion théorique, mais dans un contexte social et politique bien précis dont il faut partir, la société française en 2012. C'est donc une question pratique qui exige une délibération de chaque citoyen devant se déterminer politiquement. Le critère central à l'aune duquel les choix politiques sont déterminés étant la justice, il s'agit d'expliciter ce qui fonde la revendication à l'ouverture du mariage, à savoir la lutte contre les discriminations. 
Selon les présupposés d'une telle revendication, ne serait-il pas plus cohérent de réclamer l'abolition du mariage civil et son remplacement par un " contrat de vie commune " à x partenaires ? Après cette première partie, l'auteur analyse ce qu'est le mariage en tant que tel : l'institution articulant la conjugalité et la parenté. Ceci met en pleine lumière le fait que l'ouverture du mariage civil a pour enjeu central le traitement que l'Etat réserve aux enfants qui naissent dans ces familles. 
La question devient : est-il juste de prévoir un cadre institutionnel dans lequel l'enfant vit sa filiation soit dans une parenté monosexuée, soit dans une pluriparentalité ? De telles situations ne le privent-elles pas de biens humains intrinsèques ? Dans un dernier temps, il s'agit de manifester que la neutralité éthique de l'Etat parfois invoquée pour soutenir l'ouverture du mariage ne fonctionne pas dans ce cas, puisqu'il s'agit ici non pas de promouvoir des droits individuels de manière unilatérale, mais bien d'exercer un arbitrage juste entre des adultes ayant certaines pratiques sexuelles et des enfants. 
Est-il juste que la loi prévoit que certains enfants aient à supporter les conséquences des choix sexuels de ceux que l'Etat leur désignera malgré tout comme leurs parents ?

 

Biographie de Thibaud Collin

Thibaud Collin, né en 1968, professeur agrégé de philosophie, enseigne en classes préparatoires au collège Stanislas et à l'IPC Faculté libre de philosophie (Paris). II a notamment écrit Le Mariage gay - les enjeux d'une revendication (Eyrolles, 2005) et il est co-auteur (avec Philippe Verdin) du livre de Nicolas Sarkozy La République, les religions, l'espérance (Le Cerf, 2004). II est membre du comité de rédaction de Liberté politique et écrit régulièrement dans Valeurs actuelles, La Nef, L'Homme nouveau.


Métamorphoses de la parenté

Maurice Godelier

Vers quoi nous mènent les bouleversements en cours au sein de la famille ? Le contexte de cette interrogation est bien connu : on se marie de moins en moins, le taux de divorce augmente, les familles éclatent et se recomposent. Et si la filiation résiste lorsque les alliances se défont, la revendication du mariage gay (et lesbien) et du droit à l'adoption par les couples homosexuels modifie complètement la donne. Pour comprendre ce qui nous attend, Maurice Godelier rouvre ici le dossier de la parenté. à travers l'étude de l'expérience accumulée par l'ensemble des sociétés connues en matière d'alliance, d'organisation de la descendance, de sexualité et d'interdits sexuels. Revisitant parallèlement l'histoire de l'étude de la parenté depuis le XIXe siècle, il élabore des hypothèses fortes : nulle part un homme et une femme ne suffisent à faire un enfant ; nulle part les rapports de parenté ou la famille ne constituent le fondement de la société. Et si l'homosexualité n'avait jamais encore été revendiquée comme fondement de la famille, ce à quoi nous assistons depuis trente ans n'est pas la disparition de la parenté, niais une formidable métamorphose qui, paradoxalement, nous rapproche des sociétés " traditionnelles ", le terrain privilégié des ethnologues. Trois index, un glossaire. plusieurs cartes et une bibliographie accompagnent cette édition.

 

Maurice Godelier

Maurice Godelier, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, est l'un des plus grands anthropologues français. Prix de l'Académie française, il a reçu la médaille d'or du CNRS en 2001 pour l'ensemble de son œuvre. Il est notamment l'auteur de Métamorphoses de la parenté (éd. Flammarion, 2010).


Papa, il est où papa ? - Enquête sur l'homoparentalité

Daniel Garcia

Ce livre est la toute première en quête sur un phénomène qui ne concerne pas seulement les grandes villes ou les couples aisés. Il est fait de rencontres, émouvantes, drôles, parfois délicates. Daniel Garcia n'élude aucune question : comment devient-on homoparent (de l'insémination artificielle aux mères porteuses) ? Comment les enfants vivent-ils le fait d'avoir deux papas ou deux mamans ? Et les enseignants ? Comment les grands-parents accueillent-ils la nouvelle ? Que révèlent les études récentes sur ces enfants ? Que se passe-t-il en cas de séparation ?

 

Biographie de Daniel Garcia

Journaliste à Livres Hebdo, Daniel Garcia est notamment l'auteur d'une biographie de Jean-Louis Bory (Flammarion) et de l'album des 50 ans du Masque et la Plume (Les Arènes).