Livres à lire

Divers

L'amour liquide - De la fragilité des liens entre les hommes

Zygmunt Bauman

Aborde la fragilité des liens humains. L'auteur évoque le sentiment d'insécurité inspiré par cette fragilité, ainsi que les désirs conflictuels visant à resserrer les liens. Dans une société mondialisée, prônant notamment la consommation et développant de vastes réseaux de communication, les relations humaines deviennent flexibles plutôt que durables.


Amours - Histoires des relations entre les hommes et les femmes

Jacques Attali, Stéphanie Bonvicini

Depuis que l'humanité s''est formée il y a plus de 100 000 ans, la relation homme-femme s'est ritualisée, s'organisant d'abord pour assurer la survie du couple, évoluant ensuite vers une affirmation du désir libre des partenaires, loin de toute finalité de reproduction. Tous les modes de relations ont été éprouvés, par-delà les époques et les pays; les technologies actuelles ouvrent de nouvelles perspectives vertigineuses... 
Tous sujets et explorations que propose cet ouvrage, vaste voyage au pays de l'amour et des amours.

 

Biographie de Jacques Attali

Écrivain, docteur en économie, professeur, conseiller de François Mitterrand pendant près de vingt ans et actuellement président de PlaNet Finance, Jacques Attali est l’auteur de plus de quarante-cinq livres, traduits en vingt langues.a


Ces corps qui comptent - De la matérialité et des limites discursives du sexe

Conseil Pontifical Famille

Judith Butler opère dans Ces corps qui comptent une reformulation de ses vues sur le genre en répondant aux interprètes de son précédent livre, qui y voyaient l'expression d'un volontarisme (on pourrait "performer" son genre comme on joue un rôle au théâtre, on pourrait en changer comme de chemise) et d'un idéalisme (le genre ne serait qu'une pure construction culturelle ou discursive, il n'y aurait pas de réalité ou de substrat corporel derrière le genre). Selon l'auteure, la prise en compte de la matérialité des corps n'implique pas la saisie effective d'une réalité pure, naturelle, derrière le genre: le sexe est un présupposé nécessaire du genre, mais nous n'avons et n'aurons jamais accès au réel du sexe que médiatement, à travers nos schèmes culturels. Autrement dit, le sexe, comme le genre, constitue une catégorie normative, une norme culturelle, donc historique, régissant la matérialisation du corps. Il importe dans cette perspective de souligner que le concept de matière a une histoire, et qu'en cette histoire sont sédimentés des discours sur la différence sexuelle. Or, si certains corps (par exemple les corps blancs, mâles et hétérosexuels) sont valorisés par cette norme, d'autres (par exemple les corps lesbiens ou noirs) sont produits comme abjects, rejetés dans un dehors invivable parce qu'ils ne se conforment pas aux normes. A travers une reprise critique du concept foucaldien de "contrainte productive", Judith Butler va, loin de tout volontarisme, s'efforcer de ressaisir la façon dont les corps, informés par des normes culturelles, peuvent défaire ces normes et devenir le lieu d'une puissance d'agir transformatrice. Cette réflexion sur la matérialité des corps et les limites discursives du sexe est donc indissociablement épistémologique et politique.


Le désenfantement du monde - Utérus artificiel et effacement du corps maternel

Sylvie Martin

Les technologies de reproduction font aujourd'hui partie de l'actualité quotidienne: baby business, banques de sperme et d'ovules, enfants conçus ira vitro, "bébés-médicaments", femmes pouvant léguer leurs ovules à leurs filles, ou qui portent l'enfant d'une inconnue ou qui accouchent à l'âge de la retraite, etc. Dans la foulée de ces avancées aux allures miraculeuses, des scientifiques oeuvrent à la mise sur pied d'un utérus artificiel, machine qui permettrait la gestation entière d'un embryon / foetus à l'extérieur du corps de la femme, de la conception à la naissance. 
Cette maternité machinique, pour le moins révolutionnaire, permettrait de "libérer" les femmes des diverses contraintes liées à l'enfantement, de mettre fin du coup à la malédiction biblique "tu enfanteras dans la douleur" et d'assurer enfin une égalité des hommes et des femmes face à la procréation, sans compter la "garantie de qualité" des enfants nés de cette technique. L'utérus artificiel viendrait en somme couronner un mouvement qui a consisté à prendre peu à peu en charge technoscientifiquement le processus de la reproduction humaine jusqu'à l'effacement complet du corps de la femme. 
Mais, demande l'auteur, "pourquoi et depuis quand tenons- nous si ardemment à évacuer le corps maternel du scénario de l'engendrement ? Qu'est-ce qui fonde et matérialise ce désir de procréation sans corps ? Par quelle spirale sociohistorique la grossesse est-elle devenue "facultative", tant du point de vue de l'interventionnisme technoscientifique que de la désirabilité sociale? Surtout, quels sont les enjeux d'une société technicienne dans laquelle le corps maternel ne serait plus une figure cardinale de la procréation?" Répondre à ces questions, c'est faire apparaître la profonde reconfiguration sociale et technoscientifique des paramètres de la procréation et de la famille.


Lexique des termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques

Conseil Pontifical Famille

Homme, femme, quelles différences ? Qu'entend-on par " Gender " ? L'homosexualité est-elle une variante de la sexualité humaine ? Comment envisager la " santé reproductive " des femmes ? En quoi le mariage est-il fondamentalement différent de la vie maritale ? Jusqu'où un médecin peut-il orienter ses patients dans leurs choix ? Afin de ne pas nous laisser surprendre par ces questions, de plus en plus complexes, plus de 70 spécialistes - psychologues, théologiens, juristes, philosophes et scientifiques - ont œuvre, sous la direction du Conseil Pontifical pour la Famille et de son Président le Cardinal A. Lopez Trujillo, à la publication d'un outil de référence : le Lexique sur la vie et la famille. Parmi eux citons (ordre alphabétique) Mgr T. Anatrella, Mgr J-L. Bruguès, Mgr C. Caffarra, Mgr G. Cottier, G.-F. Dumont, M-T. Hermange, X. Lacroix, J-D. Lecaillon, J-M. Le Méné, Mgr E. Marcus, J-M. Meyer, Mgr J-P. Ricard, Mgr J Suaudeau, P. de Viguerie, Mgr A. Vingt-Trois... Donner des repères éthiques, éclairer les psychologies, situer le contexte juridique ou social, dévoiler la manipulation du langage, comprendre les positions de l'Eglise, telle est la valeur inestimable de cet ouvrage qui va au-delà des définitions et des mots. Chacun pourra ainsi soutenir une culture de vie, dans la sphère familiale, sociale et politique qui est la sienne.


Le meilleur des mondes

Aldous Huxley, Jules Castier (Traducteur)

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique.


Les nouvelles familles

Christine Boutin, René Frydman, Guillemette de La Borie

La femme politique et le professeur. L'adversaire du Pacs et le père du premier " bébé-éprouvette " français. L'adepte d'une vision traditionnelle de la famille et l'homme qui, avec son équipe, ne cesse de renouveler la médecine de reproduction, sans en perdre de vue les dérives. A priori, tout les oppose. Mais dans ce dialogue constructif, Christine Boutin et René Frydman débattent des bouleversements du modèle familial, de la montée du divorce aux nouvelles techniques de procréation, en passant par les faucilles monoparentales, l'adoption ou l'homoparentalité... 
Autant de questions qui mettent en jeu nos destins individuels, nos aspirations intimes, mais aussi l'organisation de la société.


Le nouvel ordre mondial de la sexualité - Tome 1, Le meilleur des mondes sexuels

Alain Toulza, Denis Sureau (Préfacier)

Le meilleur des mondes sexuels est le premier volet de l'enquête sur Le Nouvel Ordre Mondial de la Sexualité. Le second tome, Le grand affrontement, présente les acteurs, analyse les réseaux et explique les stratégies d'une révolution qui aura sans doute des conséquences encore plus profondes que le marxisme.


Le nouvel ordre sexuel

Serge Hefez, Valérie Péronnet (Auteur)

Egalité des sexes, parité, garde alternée, statut des beaux-parents, coparentalité, mariage homosexuel, homoparentalité, nouvelles technologies de la procréation, querelle des manuels scolaires… les débats actuels sur le couple, la famille, l’éducation des enfants, témoignent de la confusion des idées à propos de la différence des sexes. Le genre est-il une construction sociale ou une donnée de la nature ? Et au bout du compte, qu’est-ce qu’une femme, qu’est-ce qu’un homme, et quel est le rôle de chacun ? S’interroger sur le genre dépasse amplement les revendications des communautés homosexuelles. 
C’est tout d’abord tenter de comprendre la manière dont chacun d’entre nous s’approprie sa masculinité et sa féminité, et tout simplement ce que ces mots peuvent bien signifier. Deux sexes, mais combien de genres ? Peut-on remettre en cause un ordre établi depuis si longtemps ? Il est temps d’admettre que nous sommes en train de construire un nouvel ordre sexuel, plus ouvert et plus fluide, dans lequel chacun aurait enfin sa place. 
Et quoi qu’en disent les oiseaux de mauvais augure, même si c’est parfois troublant ou déconcertant, il n’y a aucune raison d’avoir peur !


Le nouvel ordre sexuel

Christian Authier

Ces dernières années, le sexe s'affiche de plus en plus crûment dans les livres, les films, les magazines ou à la télévision. Il investit des débats de société, nourrit des oeuvres et des polémiques, se conjugue au fil des modes et des supports. Glamour ou trash, tarifée ou festive, branchée ou grand public, cette spectaculaire érotisation semble se renouveler sans cesse. La production littéraire contemporaine nous offre de précieuses clés pour comprendre le phénomène. De Catherine Millet à Virginie Despentes, de Christine Angot à Michel Houellebecq en passant par Guillaume Dustan et bien d'autres, nombre d'artistes dessinent - chacun à leur manière - une nouvelle carte du sexe traduisant un mouvement plus global et de profondes mutations. Les anciens codes s'effacent, les identités se brouillent, l'homosexualité gagne en droits et en visibilité. Christian Authier dresse les contours de ce paysage contemporain et analyse à travers des romans, des récits, des témoignages, des films ou des faits de société, ce nouvel ordre sexuel qui régit nos mœurs.


Paternités imposées

Mary Plard

Voici un livre qui va faire grand bruit. Féministe, avocate renommée, Mary Plard dénonce la paternité imposée aux hommes au nom du principe d'égalité homme/femme. Pourquoi les hommes devraient-ils assumer une paternité imposée alors que les femmes bénéficient de la possibilité de ne pas devenir mère (accouchement sous X, IVG) ? A travers des témoignages bouleversants de ses clients masculins qui expriment à la fois leur souffrance, leur culpabilité ou leur désarroi, Mary Plard rompt le silence sur un sujet tabou de notre société.

 

Biographie de Mary Plard

Mary Plard est née en 1955. Elle partage sa vie entre Nantes et Paris. Mère de 5 enfants, elle est avocate spécialisée dans la famille.


L'Utérus artificiel

Henri Atlan

Après la pilule contraceptive, l'insémination artificielle, la fécondation in vitro, une prochaine étape sera l'utérus artificiel. Sans doute cette technique aura-t-elle d'abord des fonctions thérapeutiques, remplaçant les incubateurs actuels pour maintenir en vie les grands prématurés. Toutefois personne n'est dupe. Les techniques de procréation, initialement développées à des fins médicales, débordent inévitablement ces indications strictement thérapeutiques. Ainsi, les utérus artificiels seront utilisés pour des " désirs d'enfant " que la procréation naturelle ne permet pas de satisfaire. Tout en exposant les conditions de réalisation de l'utérus artificiel, Henri Atlan prend la mesure des retombées sociales et culturelles, économiques, politiques, religieuses, voire métaphysiques, de cette nouvelle technique. Mais tout cela n'est pas pour demain. Semi-fiction, ou expérience de pensée, ce livre éclaire d'une lumière plus brutale des problèmes bien réels et actuels. Continuant et achevant peut-être une évolution déjà commencée, la procréation, dissociée de la sexualité, sera de plus en plus médicalisée tandis que la parenté sera de plus en plus sociale, de moins en moins biologique. Rien n'est définitivement joué. Impossible de prévoir comment l'UA façonnera l'avenir des sociétés humaines. Et si les mythes et la fiction peuvent ici éclairer la technique, le " meilleur des mondes " n'est pas assuré.


Vues éparses - Entretiens radiophoniques avec Philippe Petit

Pierre Legendre

En 2007 et 2009, Pierre Legendre a accordé deux séries d'entretiens à Philippe Petit pour l'émission A voix nues, diffusée sur France Culture. Ce sont les propos rares du philosophe, anthropologue, historien du droit et des institutions, qui sont ici redonnés.

 

Sommaire : 

  • Les années de formation
  • La question de l'Anthropologie dogmatique
  • La Fabrique de l'homme occidental
  • L'état de l'Etat
  • L'Empire du Management
  • L'effervescence érudite dans l'après-guerre
  • L'histoire sédimentaire
  • L'anthropologie
  • Le phénomène administratif
  • Promenade littéraire et cinématographique