Janvier 2013 (1/5)

08 janvier 2013 - Le Nouvel Observateur

Manifeste : au mariage pour tous, nous disons oui

Manifeste : au mariage pour tous, nous disons oui

 

 

Homos ou hétéros, des dizaines d'intellectuels, politiques, psys, sportifs, artistes, s'engagent pour le mariage homo. Et disent pourquoi dans "le Nouvel Observateur".

 

 

"Nous, citoyens attachés aux valeurs républicaines, rappelons que les homosexuels sont des hommes et des femmes comme les autres, libres et égaux en droits et en dignité. Un mouvement historique d’émancipation a réduit, étape par étape, les discriminations légales dont ils souffraient. Il est temps d’abolir la dernière d’entre elles : leur exclusion du mariage civil.
Pour nous, les craintes et les critiques suscitées par ce projet n’ont pas de base rationnelle. Nous les avons déjà entendues quand le gouvernement Jospin a instauré le pacs en 1999. Treize ans ont passé. Des dizaines de milliers d’enfants vivent dans des familles homoparentales, d’autres dans des familles recomposées, monoparentales. Pourtant, l’institution familiale est toujours bien vivante ; elle continue de figurer en tête des valeurs reconnues par les Français. Entre-temps, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, la Suède, l’Islande, le Canada, l’Afrique du Sud, l’Argentine, l’Espagne, le Portugal, neuf Etats des Etats-Unis et deux Etats du Mexique ont légalisé le mariage pour tous. Les fondements de la société occidentale ont-ils été ébranlés ? Non, en aucune manière.
Au contraire de la propagande déversée par les opposants à la réforme, nous affirmons que :
– l’institution du mariage est solide : son extension aux homosexuels ne saurait la remettre en cause, bien au contraire ;
– le Code civil est débarrassé d’une ancienne discrimination. Pour le reste, il est inchangé ;
– homosexuel ou hétéro, un parent reste un parent et rien ne permet d’affirmer que les enfants élevés par des couples homos grandiront moins bien que les autres.
Nous, citoyens hétéros ou gays, nous pensons que chacun a le droit de s’unir avec la personne qu’il aime, de protéger son conjoint, de fonder une famille. Il ne s’agit ni de politique, ni de religion, seulement d’égalité. C’est pourquoi, au mariage pour tous, nous disons oui. 

Suite...


07 janvier 2013 - Le Bréviaire des patriotes - Par Eléonore de Vulpillières

L’Union Européenne, véritable instigatrice du « mariage pour tous »

L’Union Européenne, véritable instigatrice du « mariage pour tous »

 

« Le » débat du moment ? Le mariage gay. On a entendu ses partisans dans les médias, on a vu ses opposants dans la rue. Mais quelle est la position de l’instance qui est à l’origine de 80 % des lois françaises ? Force est de constater que ce projet de loi a lancé un débat de société dont il convient à présent de dévoiler un acteur méconnu mais très actif, l’Union européenne.

 

En effet plusieurs résolutions du Parlement européen demandent aux États de l’Union européenne de mettre en place une législation pour en finir avec les discriminations à l’égard des couples homosexuels en termes d’union, de mariage civils ou d’accès à l’adoption et à la parentalité.

Suite...


07 janvier 2013 - Blog Koztoujours

Être là, pour l’enfant – Réponse à François de Rugy

Être là, pour l’enfant – Réponse à François de Rugy

 

Extrait

Le texte qui suit fraiera sa voie entre la réponse et le billet. Pour vous faciliter la lecture de ma réponse, et pour vous permettre éventuellement de la lire en plusieurs fois, permettez-moi de la chapitrer.

 

  • Sommaire de nos respectueuses divergences
  • L'intérêt de l'enfant ne peut pas passer en second
  • Destins de l'adoption, destins de la filiation.
  • L'égalité est un mot d'ordre mal fondé et hors de propos
  • Le mariage n'est pas une reconnaissance, et le rôle de la loi n'est pas d'entériner des situations de fait
  • Le projet de loi crée des "familles homoparentales"
  • Pour toutes ces raisons, et d'autres encore, dimanche, je marcherai pour l'enfant

Suite...


07 janvier 2013 - Le Nouvel Observateur

Pourquoi un référendum n'aura pas lieu

Pourquoi un référendum n'aura pas lieu

 

La proposition de l'ancien ministre UMP Laurent Wauquiez se heurte à un obstacle de taille : la Constitution.

 

Et pourquoi pas un référendum sur le mariage homosexuel ? La proposition est reprise ces derniers jours à droite, notamment par l'ancien ministre UMP Laurent Wauquiez. Le député a annoncé dimanche 6 janvier son intention de déposer la semaine prochaine une "motion référendaire". Les parlementaires demanderaient ainsi au président de la République de soumettre le projet de loi "mariage pour tous" au suffrage des Français.

Suite...


07 janvier 2013 - Etudes - par Chloé Salvan

De l’homoparenté à l’homofiliation

De l’homoparenté à l’homofiliationDe l’homoparenté à l’homofiliation

 

 

Le 18 décembre dernier, le Club du Châtelet invitait l’anthropologue Françoise Héritier et le professeur de droit Jean Hauser à s’exprimer sur la question de l’homofiliation. Je voudrais résumer leurs points de vue éclairants et utiles sur ce débat qui redémarre après la trêve des confiseurs.

Suite...


07 janvier 2013 - JDD - Interview de Philippe Gosselin, député UMP de la Manche

 

"La manifestation de dimanche peut faire évoluer les débats"

"La manifestation de dimanche peut faire évoluer les débats"

 

 

INTERVIEW – A une semaine de la manifestation contre le mariage pour tous, Philippe Gosselin, député UMP de la Manche, se prononce, comme Laurent Wauquiez, pour un référendum sur le sujet. "Ce sujet doit dépasser le cadre du Parlement, toute la société doit s'en emparer", explique-t-il au JDD.fr.

Suite...


05 janvier 2013 - La Manif pour tous VS Le Mariage pour tous

50 raisons de manifester le 13 janvier VS vraiment ?


05 janvier 2013 - Rue89 - Blog par "baroque et fatigué"

Sept raisons, pour moi catholique, de ne pas m’opposer au mariage gay

Sept raisons, pour moi catholique, de ne pas m’opposer au mariage gay

 

Baroque et fatigué est un blogueur « chrétien, libéral et fonctionnaire (oui, je sais) » qui explique dans sa dernière note de blog pourquoi il ne participera pas à la manifestation contre le mariage gay organisée par des mouvements anti et l’Eglise catholique le 13 janvier prochain. 

 

1) Parce que l’homosexualité telle que nous la voyons autour de nous n’a rien à voir...... avec celle qui est condamnée dans l’Ancien Testament, ni avec celle que réprouve saint Paul.


2) Parce qu’en dépit de ces changements, l’Eglise n’a pas modifié...... sensiblement le discours qu’elle tient sur l’homosexualité, qu’elle tient, dans les documents publiés par le Saint-Siège comme dans les déclarations de beaucoup de ses pasteurs, un discours trop souvent blessant, et qui traduit, aux yeux de beaucoup d’entre nous, une grande méconnaissance de l’homosexualité, et l’insuffisance de sa réflexion sur ce sujet.


3) Parce que le caractère « intrinsèquement désordonné »...... (c’est l’expression du catéchisme de l’Eglise catholique) d’un acte sexuel entre deux hommes ou deux femmes, à ce qu’il me semble, n’a précisément rien à voir avec la Vérité, et tout avec des habitudes de pensée, des traditions auxquelles nous pourrions renoncer sans dommage.


4) Parce que la loi sur le mariage pour tous...... me semble contribuer au bien commun


5) Parce que les arguments présentés...... par ceux qui parlent de la famille nucléaire (ou « un papa, une maman, un ou plusieurs enfants ») comme d’un modèle unique, exclusif et indépassable me semblent faibles.


6) Parce que la procréation médicalement assistée (PMA)...... et la gestation pour autrui (GPA) sont des problèmes bien distincts de celui du mariage pour tous.


7) Parce que je crois que les personnes homosexuelles sont...... comme chacun d’entre nous, appelées à la sainteté, et qu’avoir la possibilité de se marier les aidera à être toujours plus aimantes, heureuses et fidèles, ce dont un catholique, à ce qu’il me semble, ne peut que se réjouir.

Suite...


05 janvier 2013 - Le Figaro - Interview Laurent Wauquiez

«Peillon cherche à faire culpabiliser les chrétiens»

Mariage homosexuel: majorité de Français pour un référendum

 

INTERVIEW - Laurent Wauquiez s'insurge contre les propos «scandaleux» du ministre de l'Éducation, qui a tancé vendredi l'enseignement catholique pour ses prises de position sur le mariage gay.

 

Député (UMP) de la Haute-Loire, Laurent Wauquiez a été ministre chargé des Affaires européennes puis ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Conseiller politique de l'UMP depuis 2009, il a fondé La Droite sociale, un club de réflexion de parlementaires voué à faire entendre la sensibilité sociale au sein de la droite.

 

LE FIGARO. - Comment réagissez-vous aux déclarations de Vincent Peillon?

Laurent WAUQUIEZ. - C'est parfaitement scandaleux de laisser croire que la vision de la famille dans l'enseignement catholique serait responsable de suicides chez les jeunes homos. Cela relève au mieux de l'ignorance, au pire du mépris pour l'enseignement catholique. C'est une grande manipulation politique qui cherche à faire culpabiliser les chrétiens et à faire croire que l'opposition au mariage homo et à l'adoption est le fait d'une minorité.

Suite...


04 janvier 2013 - Le Lab

Quand Najat Vallaud-Belkacem plaidait pour le mariage homo dans un collège

QUAND NAJAT VALLAUD-BELKACEM PLAIDAIT POUR LE MARIAGE HOMO DANS UN COLLÈGE

 

 

Vendredi 4 janvier, le ministre de l'Education Nationale demande à tous la "neutralité"à l'école concernant le projet de loi sur le mariage homo. Quelques semaines auparavant, la porte-parole du gouvernement s'est pourtant faite filmer devant une classe de collégiens du Loiret en train de vanter les mérites de ce projet de loi.

[...]

 Le 15 octobre 2012, dans un collège de Fleury-les-Aubrais (Loiret), Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement faisait une intervention contre l'homophobie. L'occasion de plaider devant une classe d'élèves de quatrième et une caméra de BFMTV pour le projet de loi introduisant le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels :

"Cela veut dire que finalement, pourront se marier des gens qui s'aiment, même s'ils sont de même sexe, ce qui n'est pas le cas jusqu'à présent. 

Cela va permettre plus d'épanouissementPlus de libertéPlus d'égalité dans la société. Il faut comprendre ça comme une avancée."

Suite...


04 janvier 2013 - Courrier International

Najat Vallaud-Belkacem réinvente la censure !

Najat Vallaud-Belkacem réinvente la censure !

 

La ministre et porte-parole du gouvernement français veut prohiber les propos racistes, xénophobes et homophobes sur Twitter. Un comportement digne d'un tyran, selon ce journaliste britannique.

 

Extrait

L'histoire montre inlassablement que les vérités objectives et incontestables d'une génération paraissent un jour complètement absurdes, ou pires, à la génération suivante. Tous les plus grands dogmes – dont le caractère si juste et irréfutable justifiait que l'on punisse par la loi toute forme de contestation – ont fini par être démystifiés ou au moins discrédités. Il n'existe pas de formule scientifique pour déterminer ce qu'est un "discours haineux". C'est une qualité intrinsèque et subjective. 

Suite...


03 janvier 2013 - Libération

Mariage homosexuel: majorité de Français pour un référendum

Mariage homosexuel: majorité de Français pour un référendum

 

Une majorité de Français souhaite un référendum sur le projet de loi ouvrant droit au mariage et à l'adoption pour les homosexuels, selon un sondage de l'Ifop pour Valeurs actuelles publié jeudi.

 

Pour 69% des personnes sondées, les Français "doivent être appelés à décider par référendum" sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel avec droit d'adopter des enfants.

 

Dans le détail, 42% le souhaitent "tout à fait" et 27% "plutôt".

Si cette opinion est largement partagée par les sympathisants de droite (86% de ceux de l'UMP et 84% de ceux du FN), elle est également majoritaire à gauche (55% des sympathisants de gauche sont pour).

Et aucune différence n'est constatée en fonction de l'âge des personnes interrogées puisque 70% des moins de 35 ans et 69% des plus de 35 ans disent souhaiter un référendum.

 

Ce sondage a été réalisé par internet du 18 au 20 décembre 2012 auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.


03 janvier 2013 - 360° - Par Aline Jaccottet

Ils s'éclatent comme des bêtes

Ils s'éclatent comme des bêtes

 

Domination, masturbation, orgies sexuelles, homosexualité, échangisme, amour libre: tous les coups sont dans la nature. La preuve avec notre Kamasutra animalier.

 

Charles Darwin nous a longtemps fait croire que tout ce qui sort de la norme hétérosexuelle est une dérive contre-nature. Bonne nouvelle, il se trompait: quand il s’agit de s’envoyer en l’air, de toucher le septième ciel, de s’éclater sous la couette, tous les goûts sont dans la nature! Des joies de la masturbation aux travestissements en passant par les douleurs sado-masos et les douceurs lesbiennes, nos amis à poils et à plumes n’ont rien à nous envier. On s’en doutait. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les gentils dauphins sont des partouzeurs de folie, que le scarabée japonais est incapable de faire la différence entre un partenaire mâle ou femelle ou que le manchot de Terre-Adélie a des pulsions sexuelles difficilement contrôlables. Et que dire des escargots qui, grâce à leurs deux sexes, se livrent à la bisexualité pendant une dizaine d’heures? Des serpents qui pénètrent leur femelle pendant 22 heures et de madame oursin qui attire son partenaire par son parfum avant de l’exciter, le titiller, le patouiller jusqu’à le faire jouir sans qu’il y ait pénétration? Sinon d’une manière générale, des comportements homosexuels ont été observés chez 450 espèces animales.

Suite...


03 janvier 2013 - DHnet.be

Un donneur de sperme se voit réclamer une pension alimentaire

Un donneur de sperme se voit réclamer une pension alimentaire

 

"Le donneur ne savait pas quelle méthode d’insémination le couple choisirait"

 

BRUXELLES L’histoire paraît banale au premier abord. Un couple de lesbiennes vivant dans l’Etat du Kansas aux Etats-Unis fait appel à un donneur de sperme par l'intermédiaire d'une publicité. William Marotta (notre photo) accepte la proposition et signe au passage une entente lui enlevant tout droit parental. Il dépose ensuite une fiole contenant son sperme au domicile du couple. Les deux femmes réussiront par elles-mêmes l’insémination, qui donnera ainsi naissance à une fille. Le tout, sans assistance médicale.


Mais voilà, le couple se sépare et l'une des mamans ne parvient plus à couvrir tous les frais. En octobre dernier, Jennifer Schreiner a fait appel à l’État pour aider à prendre soin de l’enfant. Peu après, le donneur de sperme est prié de verser une pension alimentaire pour la fillette maintenant âgée de 3 ans. Ce dernier réclame que la procédure soit annulée, arguant qu’il n’est pas le père de l’enfant d’un point de vue légal, mais seulement un donneur de sperme.

Suite...


02 janvier 2013 - Psycho Enfants

Homoparentalité : l’appel d’Emma vu par les psys

Homoparentalité : l’appel d’Emma vu par les psys

 

Emma, 14 ans, née sous X a vécu l’abandon, la DASS. Une de ses amies lui dit qu’elle est favorable à l’adoption par des couples homosexuels. C’est le point de départ de son cri adressé au Père des pupilles de l’état « les enfants en quête d’adoption rêvent d’avoir un père et une mère ! » Que pensent les psys de cet appel individuel au président de la république ?

Suite...


02 janvier 2013 - 24 heures actu.com

Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie

Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie

 

A la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui défendent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicale assistée), avaient défendu, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications. Quand l’histoire se répète.

 

Libération, le Nouvel Obs, Le Monde, le PS : tels sont les actuels défenseurs des lois prométhèennes sur la négation de l’altérité via l’homoparentalité. En 1977, c’était déjà les mêmes qui signaient des pétitions pour soutenir la pédophilie, au nom de la liberté et du progrès. On change pas une équipe qui gagne !

Les leçons de morale sont toujours les mêmes : seuls les obscurantistes, les réacs, les fachos peuvent vouloir ralentir l’inéluctable chemin vers la modernité, le progrès, le lucre, et la jouissance sans entrave.

 

Ainsi, Le Monde publiait, le 26 janvier 1977, une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des potos de leurs intimités. Les intellectuels progressistes parisiens s’étaient émus de cette entrave à la jouissance et à la consommation du corps. Comment une société peut-elle être heureuse si l’on fixe des limites morales au plaisir sexuel ?

Suite...


02 janvier 2013 - Courrier International

Il était une fois une princesse... amoureuse d’une jeune fille

Il était une fois une princesse... amoureuse d’une jeune fille

 

En Espagne, de petites maisons d'édition rompent avec la tradition en publiant des histoires pour enfants avec des personnages homosexuels. De nouvelles références pour les nouvelles générations.

Suite...


02 janvier 2013 - Le Plus Le Nouvel Obs - Par Yves Delahaie, "Apartide, mais engagé"

Le débat selon Frigide Barjot : entre inexactitudes et affabulation

Le débat selon Frigide Barjot : entre inexactitudes et affabulation

 

Le débat sur le mariage pour tous fait rage depuis maintenant quelques semaines en France, il est même rythmé par les manifestations de pro- et anti-. En tête du cortège des contre, on retrouve la désormais emblématique Frigide Barjot. Au sommaire de son argumentaire sur les plateaux, des sorties que notre contributeur Yves Delahaie juge pour le moins fantaisistes. 

Suite...


02 janvier 2013 - L'Express

"On ne peut pas réduire les anti-mariage gay à un conservatisme obtus"

"On ne peut pas réduire les anti-mariage gay à un conservatisme obtus"

 

Extrait

Mais dans la querelle du mariage gay, on ne saurait réduire l'opposition des religions à un conservatisme obtus. Le projet gouvernemental peut faire naître en effet des craintes qui méritent d'être considérées. Elles relèvent en résumé de la volonté de préserver une société structurée socialement et familialement sur la différence biologique entre les hommes et les femmes. L'ancien 1er ministre Lionel Jospin, honnête homme s'il en est, a d'ailleurs repris à son compte cette volonté, s'inclinant sans vraiment l'approuver devant le projet socialiste.

Suite...


02 janvier 2013 - Nouvelles de France - Par Éric Martin, rédacteur en chef des Nouvelles de France.

Sacha, le bébé aux deux « mamans » : la première arnaque médiatique de l’année

Sacha, le bébé aux deux « mamans » : la première arnaque médiatique de l’année

 

France TélévisionsLa MontagneBFM TVLe Parisien et d’autres confrères suivistes nous l’ont seriné toute la journée d’hier : Sacha, l’un des premiers bébés français de 2013, aurait deux « mamans », Maude et Delphine, deux lesbiennes militantes pacsées depuis 2010. Évidemment, c’est complètement inexact : cet enfant a été conçu par Maude avec l’aide d’un donneur anonyme belge, c’est-à-dire par insémination artificielle. Donc par un homme (son père, dont on le prive définitivement) et par une femme (sa mère). Une pratique parfaitement illégale en France dont Maude et Delphine, qui se considèrent au-dessus de la loi de la République, se vantent dans les médias. Manifestement de mèche, il faut voir ces derniers pleurnicher à leurs côtés en nous racontant que légalement, Delphine n’existe pas pour Sacha. C’est parfaitement faux : la tutelle testamentaire permet à Maude, par une déclaration devant notaire ou sous forme de « testament olographe » (article 403, alinéa 2 du Code civil) de désigner celui ou celle qui sera le tuteur ou la tutrice de l’enfant (Delphine par exemple). Le choix de ce dernier ou de cette dernière est totalement libre. Il doit juste être exprimé dans un document écrit, daté et signé entièrement de la main du testateur. La jurisprudence a admis que la désignation d’un tuteur soit insérée dans une simple lettre (CA Paris, 5 mai 1994; Cass. 1ère civ., 10 janvier 1951). Si Maud est sincère, elle est donc priée de prendre son stylo, un papier, de dater et de signer dans son coin une tutelle testamentaire désignant Delphine comme tutrice de Sacha. Pas besoin de rameuter les médias pour cela ! Qu’elle leur donne plutôt rendez-vous dans 25 ans quand Sacha l’assignera devant un tribunal pour l’avoir volontairement privé de son père…


01 janvier 2013 - La montagne.fr

Sacha, premier bébé de l'année auvergnat, a deux mamans

Sacha, premier bébé de l'année auvergnat, a deux mamans

 

Le petit Sacha est né dans la nuit du 1er janvier, à Moulins, entre minuit et minuit une.

Il a deux mamans : Maude et Delphine, installées à Saint-Pourçain-sur-Besbre et pacsées depuis 2010.

 

Elles sont allées en Belgique, dans une clinique de Bruxelles, pour que Maude reçoive une insémination artificielle. "On a passé plusieurs examens médicaux. C'est l'équipe médicale qui a choisi le donneur anonyme", ont expliqué les jeunes femmes.

 

Maude et Delphine attendent que la loi pour le mariage pour tous soit examinée à l'assemblée nationale, dès le 29 janvier, et espèrent bien pouvoir se marier ensuite. Car si Maude a porté le bébé et est reconnue en tant que telle, Delphine "n'existe pas si ce n'est sur le testament de Maude"...

Suite...