Arguments contre le mariage "pour tous"

Argument contre n°1 : le mariage n'est pas la reconnaissance publique des sentiments

Explication :

C’est se tromper sur la nature et la définition du  mariage que de le considérer comme la reconnaissance sociale de l’amour, à laquelle pourraient aspirer tous ceux qui s’aiment sincèrement. On ne voit pas bien d’ailleurs l’utilité et la légitimité de la reconnaissance par les pouvoirs publics d’une relation amoureuse, la réalité la plus intime qui soit. Le mariage est en fait l’inscription de la filiation dans une institution stable, notamment pour protéger la mère (matri-monium) : il est en effet présumé que l’enfant d’une femme mariée a son mari pour père, avec les droits et les devoirs qui en découlent.

 

Contre analyse : 

Le mariage n'existe pas exclusivement pour encadrer les modalités liées à une famille avec enfants. Des couples âgés peuvent se marier alors que l'on sait qu'ils ne pourront avoir d'enfants. Par ailleurs, le droit reconnait d'une certaine manière l'amour entre deux êtres puisque les mariages blancs, sans amour, sont interdits, et qu'on demande a priori à ce que l'engagement soit pour la vie (c'est à dire que le divorce n'est pas une pas une option inscrite dans le mariage).

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°2 : il faut privilégier les droits « de » l'enfant plutôt que le droit « à » l'enfant

Explication :

L’adoption consiste fondamentalement à donner des parents à des enfants qui en sont dépourvus et non l’inverse. Ce qui est premier dans ce processus n’est donc pas le désir des parents mais le besoin des enfants. Faire en sorte que leurs parents adoptifs remplacent au plus près leurs parents biologiques est donc une priorité.

 

Contre analyse : 

Il y a deux poids deux mesures. Pourquoi parler du droit à l'enfant pour les couples hétérosexuels qui ne peuvent avoir d'enfants et du droit de l'enfant pour les couples homosexuels ?

Par ailleurs, cette réthorique de "l'enfant don" est parfaitement hypocrite puisqu' aujourd'hui, y compris chez les couples religieux, l'enfant s'inscrit  le plus souvent dans un projet de famille bien planifié qui ne laisse rien au hasard, avec les moyens modernes de contraception.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°3 : cette évolution du mariage est contre nature

Explication :

Les homosexuels peuvent bien entendu s'aimer, mais naturellement, ils ne peuvent pas avoir d'enfants. Le mariage, qui va en partie consister à construire une famille, va nécessairement produire une forme "d'ingénierie familiale", c'est à dire un véritable casse tête juridique pour traiter toutes les situations artificielles induites.

 

Il est à préciser que la situation des couples homosexuels différe de celle des couples hétérosexuels stériles qui ne peuvent avoir d'enfants pour des raisons médicales : dans le second cas, il s'agit d'une anormalité médicale qu'il faut compenser par l'adoption notamment, dans le premier, il s'agit de la normalité naturelle qu'il ne faut pas contrarier.

 

Contre analyse : 

De nombreuses personnes s'imaginent que la société doit se calquer sur un ordre divin ou d'un ordre naturel. Mais la nature "il n'y rien de pire, c'est Darwin, la sélection naturelle, les plus faibles éliminés par les plus forts" (Luc Ferry).


On a construit depuis la Révolution un "humanisme démocratique", un ordre qui n'est pas naturel mais artificiel, précisément pour corriger les méfaits de la nature. Il faut construire une société dans laquelle les Hommes cessent d'être des animaux.

 

Enfin, si l'on s'en réfère à la nature : il n'y a pas de mariage chez les animaux, les amours homosexuels existent chez les animaux, on a vu des petits adoptés par des animaux de même sexe, etc.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°4 : Le PACS avec une évolution adéquate répondrait parfaitement à cette demande d'égalité des unions homosexuelles

Explication :

La comparaison des différents paramètres économiques ou juridiques entre le PACS et le mariage montre que l'écart entre les deux formules est limité. Certaines dispositions non automatiques dans le cadre du PACS comme la succession sont néanmoins possibles (à travers un testament). D'autres dispositions mériteraient une évolution du PACS, en cas de décès ou de divorce par exemple, pour le mettre au même niveau que le mariage.

 

Contre analyse : 

Les droits donnés par le PACS et le mariage sont très différents, notamment en cas de décès (pension de reversion, succession).


Par ailleurs, par unique soucis d'égalité entre homosexuels et hétérosexuels, il faut symboliquement que leur union porte le même nom.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°5 : le mariage entre personnes de même sexe fragiliserait l'adoption internationale

Explication :

On dira souvent qu’il vaut mieux qu’un enfant soit adopté par des partenaires de même sexe plutôt que de ne pas être adopté de tout. En réalité cette question ne se pose pas puisque le nombre d’enfants adoptables est moins important que les demandes de parents adoptifs. En revanche, un certain nombre de pays refusent que leurs ressortissants soient adoptés par des parents provenant de pays où l’adoption par des partenaires de même sexe est autorisée. S'il y avait une légalisation en France, un grand nombre de pays interrompraient l'adoption internationale vers notre pays, ce qui diminuerait considérablement les possibilités d’adoption pour les familles françaises.

 

Contre analyse : 

Le mariage homosexuel existe aujourd'hui dans 10 pays. Cette évolution va dans le sens de l'histoire et petit à petit, de nouveaux pays permettront l'adoption de la part des couples homosexuels.

 

Par ailleurs, le mouvement LGBT milite pour l'ouverture de l'assistance médicale à la procréation (AMP) aux couples de même sexe, et à la pratique de la gestation pour autrui (GPA), pour permettre aux couples homosexuels d'avoir leurs enfants.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°6 : l'ouverture de mariage à tous les couples risque de bouleverser notre société

Explication :

En effet, on ne change pas impunément une institution multimillénaire consistant à créer la famille, c'est à dire le noyau central de la société.


D'ailleurs, c'est bien le projet annoncé par Christiane Taubira au sujet du projet de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels :"c'est une réforme de société et on peut même dire une réforme de civilisation".

 

Contre analyse : 

L'homosexualité a toujours existé ainsi que les couples de mêmes sexe. La loi doit s'adapter à cette situation maintenant que la société a évolué. Une dizaine de pays de plusieurs continents ont déjà légalisé le mariage homosexuel sans que l'on ait assisté à des catastrophes ou des bouleversements de la société.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

Argument contre n°7 : le mariage, c'est un homme et une femme, un papa et une maman !

Explication :

Depuis toujours, le mariage a été l'union d'un homme et d'une femme. Un enfant a toujours eu besoin d'un père et d'une mère pour exister. La nature est ainsi et c'est du simple bon sens que le reconnaitre.

 

Par ailleurs, comme le reconnaissent nombre de professionnels de l'enfance, les enfants ont besoin des deux pôles sexués de leurs parents pour structurer leur développement.

 

Contre analyse : 

Cet argument est une belle hypocrisie. Personne ne s'est jamais opposé à l'adoption d'enfants par des célibataires où l'un des deux parents manque. Par ailleurs, le nombre de divorces et de familles recomposées, y compris chez les chantres du mariage exclusivement hétérosexuel, fait nécessairement évoluer ce modèle de parents constitués du père et de la mère des enfants.

 

Cet argument correspond par ailleurs à un modèle sexiste où les rôles sont distribués selon des schémas ancestraux. La société a évolué depuis...

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°8 : cette évolution du mariage en amènerait d'autres, par soucis d'équité et d'égalité

Explication :

Pourquoi le mariage unit-il deux personnes ? Parce qu’il s’agit d’un homme et d’une femme, en vue notamment de la procréation. Si l’on sort de ce modèle, pourquoi limiter à deux le nombre de partenaires ? C’est ainsi qu’un mariage à trois a été célébré au Danemark récemment. Dans le contexte français, la polygamie est devenue une question sociale sensible. Elle fait partie de l’expérience culturelle de certaines populations immigrées. Mais elle est aussi paradoxalement, certes sous une forme non juridique, le mode de vie assumé d’une frange de la population qui revendique ce droit aux partenaires multiples et simultanés. Le cas échéant, quels seraient donc les arguments probants qui permettraient de restreindre les ouvertures d’un « mariage » désormais détaché de son lien objectif avec la procréation ? Se posent d’ailleurs non seulement la question des partenaires multiples mais aussi celle des relations intrafamiliales ou intergénérationnelles.  

 

Il faut préciser que, contrairement à l'amalgame trop souvent et trop facilement évoqué, la possible ouverture du mariage à de nouvelles possibilités n'établit pas de comparaison entre les homosexuels et les futurs partisans de ces évolutions, au nom de l'égalité (polygamie, polyandrie, etc.)

 

Contre analyse : 

On joue là sur des fantasmes vieux comme le monde...Le mariage pour tous ouvrirait la boite de pandore d'où sortiraient au hasard : polygamie, polyandrie, terrorisme, pédophiles, zoophiles, l'inceste...et pour finir, la fin de la civilisation !

C'est au mieux ridicile, au pire insultant vis à vis des homosexuels.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°9 : le mariage est une attente du “lobby homosexuel”

Explication :

Ce combat n'est pas représentatif de l'ensemble de la communauté homosexuelle, mais seulement d'un lobby réduit qui défend certes ses convictions. 

Comme éléments de preuve, le faible nombre d'adhérents de l'association des parents gays et lesbiens ou encore le faible succès du PACS auprès des homosexuels.

 

Contre analyse : 

Des associations LGBT sont certes à la pointe du combat, mais elles sont soutenues par un nombre considérables d'homosexuels, ou de citoyens tout simplement comme en témoignent les sondages ou les manifestations nationales du 15 et 16 décembre 2012.

Par ailleurs, leur combat ne porte pas sur l'octroi de droit particuliers mais bien sur le droit à l'égalité.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°10 : le mariage entre personnes de même sexe aggraverait le communautarisme

Explication :

La loi en France oblige aux personnes qui souhaitent se marier religieusement de se marier civilement auparavant.

Certaines personnes, heurtées dans leur sensibilité par cette évolution du mariage, et pour des raisons purement religieuses, pourraient être tentées de passer outre cette obligation légale.

 

Par ailleurs, cette évolution du mariage donnée à la communauté homosexuelle pourrait attiser des revendications d'autres communautés pour le faire évoluer dans leur sens.

 

Contre analyse : 

Une fois que la loi sera votée, il faudra l'accepter et agir selon la loi. Les états d'âmes des différentes communautés devront s'effacer derrière la loi, et toute opposition à la loi sera tout simplement sanctionnée comme il se doit.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...

 

Argument contre n°11 : cette évolution du mariage amènera tôt ou tard la Gestation Pour Autrui, qui est largement identifié comme une atteinte à la dignité des femmes

Explication :

L’aide médicale à la procréation peut sembler changer les règles de la parenté. Mais qu’on le veuille ou non, tout enfant, même s’il est né grâce à une insémination artificielle ou une fécondation in vitro, n’a pas deux pères ou deux mères : il a un père et une mère biologiques. Certains hommes vivant avec un partenaire de même sexe souhaiteraient, pour adopter des enfants, recourir à la gestation pour autrui. Celle-ci est actuellement rejetée et par la majorité (position du Gouvernement pendant la révision de la loi de bioéthique) et par l’opposition (vote du Conseil National du PS en décembre 2010) comme gravement attentatoire à la dignité des femmes. La coïncidence des revendications appelle en retour une cohérence du discernement. 

 

Contre analyse : 

La Gestation Pour Autrui va dans le sens du progrès comme le furent le divorce ou l'avortement.

 

En sociologie, en psychanalyse et en droit, voilà bien longtemps que les liens sociaux priment sur les liens biologiques. Parenté et filiation n'ont rien de naturel, ce sont des liens institués. Ce ne sont pas les liens génétiques mais la manifestation de la volonté d'être parent, l'engagement irrévocable, et la réalité d'une vie de famille qui font d'une personne un parent. Ce n'est pas le fait de porter un enfant qui fait d'une femme la mère de cet enfant, mais le fait de le vouloir, de s'engager à l'élever et de s'y préparer.


Il faut fixer un cadre au plus vite à la GPA car sinon, sans encadrement, la société peut dériver vers une instrumentalisation des femmes, une réification de leurs corps, une marchandisation de l'enfant. 

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? A quel point êtes-vous d'accord ?

 

Plus d'éléments pour en savoir plus sur cet argument...